L’ENTRETIEN DES TOITURES

La condition de durabilité de la couverture ne peut être pleinement satisfaite que si les ouvrages sont entretenus régulièrement et que si leur usage est normal.

Le toit assure une bonne partie de la protection de votre maison.

Matériaux de couverture, charpentes et combles demandent un soin tout particulier et cette tâche vous incombe.

PÉRIODICITÉ

Au sortir de l’hiver et à la fin de l’été, vérifier l’état général de votre toiture.

Vous renouvellerez cette inspection après chaque coup de vente et après chaque intervention d’un entrepreneur sur la toiture (pose d’antenne ou de parabole, ramonage, pose de velux, etc …).

Vous devez vérifier :

  • L’enlèvement des mousses de la végétation des débris divers pouvant nuire au bon fonctionnement de la couverture
  • Le maintien en bon état de fonctionnement des évacuations d’eau pluviales
  • Le maintien en bon état des ouvrages accessoires tels que les solins, souches de cheminée, etc …
  • Le maintien en bon état des éléments de support de la couverture
  • Le maintien d’une ventilation suffisante de la sous-face des tuiles.

AVEC QUELS PRODUITS ?

Les mousses s’enlèvent avec des produits spécifiques devant répondre à des critères environnementaux. L’usage d’un nettoyeur haute pression est vivement déconseillé. Pour se débarrasser des mousses, que ce soit sur une toiture, une terrasse ou un mur, il est recommandé d’utiliser un produit spécifique anti-mousse. Évitez absolument l’eau de javel : bien que destructrice immédiatement pour les mousses, l’eau de javel endommagera votre support et le rendra plus poreux. Or, un support poreux gardera une humidité propice au développement des mousses. Vous obtiendrez donc l’effet inverse en utilisant de l’eau de javel.

Attention, les éléments en PVC ou en aluminium ne tolèrent que de l’eau savonneuse ou du produit vaisselle dilué. N’employez jamais de substances abrasives, ni de produits détergents (lessives, etc…) sur ce type de surface.

MODE D’EMPLOI

Nettoyer les gouttières, les chenaux, les noues et les entourages de cheminées et des fenêtres de toit. Ôtez les feuilles mortes qui peuvent obstruer à la main (avec gants de protection). Nettoyez également les panneaux solaires et photovoltaïques quand ils sont présents.

Vous pouvez également faire appel à un professionnel de la toiture.

Si vos combles ne sont pas aménageables (combles perdus), n’oubliez pas que leur plancher est fragile. N’y entreposez pas de matériel et marchez uniquement sur les poutres porteuses.

Même si vous ne pouvez pas y créer de pièce vous devez l’entretenir. Rendez-vous dans vos combles une fois par an, pour y contrôler l’isolation thermique et s’assurer qu’il n’y ait pas eu d’infiltration d’eau.

Un écran souple peut être installé sous les tuiles, appelé pare-pluie. Lors d’hiver rigoureux, parfois, cette protection ne suffit pas à empêcher la pénétration de la neige ou de l’eau dans les orifices de ventilation. Lors de forts vents l’isolant peut également se déplacer dans les combles et créer des ponts thermiques. Des auréoles sombres peuvent alors apparaître au plafond, il faut replacer l’isolant dans les combles.

Si la ouate, ou la laine de verre, est humide il faut la changer, elle perd toute son efficacité au contact de l’eau.

Vous devez dans tous les cas respecter les règles de sécurité prévues pour les travaux en toiture.

Dans le cas où des équipements techniques nécessitant des visites périodiques (installations de conditionnement d’air par exemple) sont situé sur la couverture, il convient, lors des travaux d’entretien, de prendre des dispositions pour ne pas détériorer les tuiles (interposition d’échelles plates ou de planches, usage de chaussures spéciales). Si l’accès de la couverture ne peut facilement se faire par l’extérieur, des trappes d’accès en toiture doivent être prévues.

Après une tempête, vérifier visuellement tous les éléments de la toiture pour constater que rien ne s’est déplacé. Les antennes et autres paraboles ne doivent pas être placées sur la cheminée. Ces installations offrent une prise au vent.

Après une période de neige, après une tempête de neige poudreuse, il convient de vérifier qu’il n’y a eu aucune infiltration de neige dans les combles.

Au moment du dégel attention aux chutes de paques de neige au-dessus de la porte d’entrée quand celle-ci n’est pas protégée par un porche ou un auvent.

Au moment des plantations, évitez les plantes grimpantes sur vos gouttières. En poussant elles pourraient s’enrouler autour et les détériorer.

A ce moment-là, vérifier également les regards d’eaux pluviales situées à l’aplomb de vos descentes. Des feuilles ou autres déchets peuvent obstruer ce regard et empêcher le bon écoulement de l’eau.

 

 

Sources : Le guide des constructeurs responsables de la LCA-FFB